Professeur des Universités en Sociologie

UFR des Sciences de l'Homme et de la Société (SHS), département de Sociologie, Université d'Evry-Val-d'Essonne.

Chercheur au Centre Pierre Naville, Université d’Évry Val d’Essonne (Équipe d’accueil 2543).

Chercheur associé au Lipha Paris Est (Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt, Équipe d’accueil 7373, Université Paris Est).

Membre fondateur et co-représentant du Restag (Réseau d’étude sur les stages et leur gouvernance) depuis 2010.

Membre du RT 25 « Travail, organisations, emploi » de l’Association Française de Sociologie.

Membre du « Cercle Laffitte » réunissant professionnels du travail temporaire et chercheurs.

Membre du comité de lecture de la revue La nouvelle revue du travail

Membre du comité de rédaction de la revue L’homme et la société

 

Domaines d’expertise


L’état et les mutations du système d’emploi.

Les liens entre la flexibilité et la précarité de l’emploi.

Les transitions professionnelles.

L’emploi intérimaire.

Les stages.

Les relations formation/emploi.

Les modalités d'insertion professionnelle des débutants.

 

 

Thèmes de recherche


L’intérim

Chaque année, 2 millions de salariés passent par l’intérim qui représente environ 600 000 emplois à temps plein. Parallèle à la montée du chômage de masse et des autres formes d’emplois non durables, l’essor de l’emploi en intérim a été considérable depuis le milieu des années 1970. Né comme une forme d’emploi temporaire de remplacement, l’intérim est devenu un outil de flexibilité à qui la loi a progressivement reconnu un rôle de plus en plus large. Cela pose différentes questions : Comment fonctionne l’emploi en intérim ? Pourquoi un nombre croissant d’entreprises et de salariés y recourent-ils ? Comment fonctionne ce choix sous contrainte ? Quels effets l’intérim produit-il sur le rapport au travail et sur le mode de vie ? Au-delà, il s’agit d’explorer la mutation du système d’emploi dont participe la poussée de l’intérim ?

 

Les stages

Le stage est devenu un élément incontournable des parcours de formation et une condition d’obtention de la plupart des diplômes de l’enseignement supérieur. Tel qu’il fonctionne et se multiplie, le stage pose différents problèmes, parmi lesquels : Quels sont les potentialités et les risques des stages ? Quels critères permettent de distinguer les "bons" stages des "mauvais" ? Quelle gouvernance des stages doit-on envisager pour en optimiser l’usage ? Quelle place accorder au stage et au rapport de stage dans la formation, la professionnalisation et la validation des diplômes ? Cette recherche-action, menée collectivement, vise à mieux connaître la réalité des stages et à élaborer des préconisations pour leur amélioration.

 

Les mutations du système d’emploi

Mes travaux de recherche sur l’essor de l’intérim et sur l'inflation des stages visent à d’éclairer le sens (la direction et la signification) des mutations du système d’emploi et le changement social dans lequel elles s’inscrivent. Ces essors correspondent à des faits sociaux qui s’expliquent par des mécanismes sociaux et accompagnent d’autres évolutions du système productif et du rapport salarial avec lesquelles ils entrent en synergie, qui produisent des effets sur le système d’emploi en étant à la fois des conséquences, des composantes et des accélérateurs de la transformation des normes de l’emploi (gestion et recrutement de la main-d’œuvre, rapport à l’emploi et au travail des salariés) , qui transforment les modalités de socialisation et d’intégration sociale et participent d’un changement social qui, au moins provisoirement, affaiblit la cohésion sociale en fragilisant l’intégration d’une part de la population, en fragmentant le salariat et au-delà le corps social.

Cela s’inscrit dans un changement social assez massif marqué par une intensification du vieux processus de mondialisation, une dématérialisation accrue de l’économie, une société de plus en plus « liquide », une accélération des rythmes techniques et sociaux, un capitalisme de plus en plus inégalitaire et un désenchantement renouvelé.

 

Le tutorat des stagiaires en entreprise par les cadres

Enquête menée dans le cadre d’une convention entre le LARGOTEC et l’APEC (« Le tutorat des stagiaires : le rôle des cadres en mutation ? La place du tutorat dans le travail des cadres face à la multiplication ») visant à connaître les modalités du tutorat et la place de cette mission dans les fonctions des cadres. Il s’agit aussi de comprendre la place qu’occupent les stages, leur conception et leur organisation dans les entreprises.

 

 

Principales publications


Ouvrages et directions d’ouvrages

Durand J.-P., Glaymann D., Moatty F., Tiffon G. (Coord.). Le piège de l'employabilité. A paraître en 2017.

Briant V. de, Glaymann D. (Dir.). (2013). Le stage. Formation ou exploitation ? Rennes : PUR.

Glaymann D. (2007). L’intérim. Paris : La Découverte.

Glaymann D. (2005). La vie en intérim. Paris : Fayard.

 

Articles dans des revues à comité de lecture

« Quels sont les effets de l’inflation des stages dans l’enseignement supérieur ? ». Formation et emploi, n°129, mars 2015. 7-24

« Le stage dans l’enseignement supérieur, un dispositif riche de promesses difficiles à tenir ». Les Cahiers du CERFEE (Chercheurs et recherches en formation, éducation, enseignement), n°35, avril 2014, https://edso.revues.org/714

« Les dangers de la multiplication des stages ». essai sur le site de La vie des idées, avril 2014, https://www.laviedesidees.fr/Les-dangers-de-la-multiplication.htm

« Une analyse renouvelée du modèle Exit, Voice, Loyalty, Neglect : apports d'une approche longitudinale et conceptuellement élargie », avec F. Grima. (2012). M@n@gement, vol. 15, 1. 1-41.

« Faire face à un déclassement social : le cas des jeunes diplômés précaires prisonniers des stages », avec F. Grima. (2010). Management et avenir, 36, juillet 2010. 146-165.

« Trois réponses à la précarité subie : le cas des intérimaires peu qualifiés », avec F. Grima. (2008). Relations industrielles / Industrial Relations, n° spécial « La relation d’emploi : État actuel de la question », volume 63-3, été 2008. 454-478.

« Pourquoi et pour quoi devient-on intérimaire ? » Travail et Emploi, 114, avr-juin 2008. 33-43.

« L’évolution professionnelle des jeunes intérimaires non qualifiés », avec F. Grima. (2007). Management International, Québec, volume 12, 1, automne 2007. 71-90.

 

Chapitres dans des ouvrages collectifs

« Le suicide au travail ». (2016). In Zawieja (Coord.). Dictionnaire de la fatigue. Genève : Droz. 788-791.

« Gouvernance moralisatrice et servitude volontaire ». (2014). In C. Groulier (Dir.), L’État moralisateur. Paris : Mare & Martin.

« Une innovation dans l’usage du stage comme outil pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés ». (2014) In J.-P. Durand, F. Moatty, G. Tiffon (Dir.). Travail et Innovation : Innovation dans le travail et travail d’innovation. Toulouse : Octarès. 139-150.

« L’intérim » et « La précarité ». (2014). In P. Zawieja, F. Guarnieri (Dir.). Dictionnaire des risques psycho-sociaux. Paris : Seuil.

« La théorie des carrières nomades : quels apports à la compréhension de la trajectoire professionnelle des intérimaires ? » (2013). Avec F. Grima, in F. Dany, L. Pihel, A. Roger (Dir.). La gestion des carrières. Populations et contextes. Paris : Vuibert ("AGRH"). 153-174.

« L’incertaine relation stage insertion professionnelle ». (2012). In N. Richez-Battesti, F. Petrella, P. Gianfaldoni (Dir.). Travail, organisations et politiques publiques : quelle soutenabilité à l’heure de la mondialisation ? Cahiers du CIRTES, hors-série n°2, UCL. Louvain-la-neuve : Presses universitaires de Louvain. 423-439.

« Génération précaire, nouveautés et continuité des acteurs sociaux collectifs avec l’Internet ». (2012). Avec B. Barbusse, in G. Rouet (dir.) Usages de l’Internet, éducation et cultures. Paris : L’Harmattan ("Local & Global"). 75-87.

« Les stages, une réponse pertinente aux défis de la professionnalisation des études supérieures ? » (2012). Avec B. Barbusse, in E. Quenson, S. Coursaget (Dir.) La professionnalisation de l’enseignement supérieur, de la volonté politique aux formes concrètes. Toulouse : Octarès ("Le travail en débat"). 75-88

« Comment l’intérim socialise les jeunes salariés ». (2012). In P. Cingolani (Dir.). Un travail sans limites ?  Toulouse : Erès ("Clinique du travail"). 143-164.

« La violence vécue par les intérimaires seniors contraints. Quand le soupçon de perte d’employabilité conduit à la relégation et à la stigmatisation. » (2011). In J.-P. Durand,M. Dressen (Dir.). La violence au travail. Toulouse : Octarès ("Local & Global"). 241-252.

« Comprendre les acteurs pour saisir et interpréter les mécanismes sociaux ». (2007). In J.-P. Durand, W. Gasparini (Dir.), Le travail à l’épreuve des paradigmes sociologiques. Toulouse : Octarès ("Le travail en débat"). 219-231.

 

Dernières communications

« La professionnalisation de la formation initiale, une problématique éducative envahissante », Colloque « Penser les nouvelles problématiques éducatives dans une perspective internationale », Espé de l’Université de Paris Est Créteil, Créteil, 16-18 novembre 2016

« Le stage, un outil de socialisation des jeunes diplômés dans et à la précarité ? », séance 4 « Faire profession dans un monde précaire », Colloque international « Le travail à l’épreuve des socialisations », Université de St Quentin en Yvelines, St Quentin en Yvelines, 13-14 octobre 2016

« Les enjeux sociaux de la phase de stabilisation professionnelle des débutants », première séance plénière du Colloque « Politiques sociales et transformations du travail : dynamiques interactives », RT6 et RT 25 de l’ASF (Association française de sociologie), Université de Reims Champagne Ardenne, Reims, 6-7 octobre 2016

« L’inflation des stages, une composante et un symbole des apories de la société française », Symposium « Recherches sur les stages : parlons-nous de la même chose dans nos différents pays ? », Congrès 2016 AREF (Actualités de la recherche en éducation et en formation), Université de Mons, Mons, 4-5 juillet 2016

« Les stages entre effets recherchés et effets induits », intervention aux Journées de l’AMUE « Les stages de la recherche à l’évaluation », Maison des Universités, Paris, 5 juillet 2016

« L’essor des stages entre utilité pédagogique et leurre politique », intervention à la Journée « Le stage en questions », SCUIO-IP de l’Université Jean Jaurès, Toulouse, 16 juin 2016. https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/l_essor_des_stages_entre_utilite_pedagogique_et_leurre_ politique_dominique_glaymann.24460

« La construction d’identités professionnelles dans et par la précarité à l’occasion des stages », Journée d’étude « Identités au travail, identités professionnelles », Université de Lausanne, Lausanne, 6 juin 2016

« La mutation du rapport salarial et du système d’emploi illustrée par les modalités d’insertion des débutants dans l’emploi », communication aux XVe Journées internationales de sociologie du travail « Crise(s) et mondes du travail », Université Panteion, Athènes, 12 mai 2016

« La stigmatisation des jeunes dans le système d’emploi français », Journée d’études « Les jeunes sur le devant de la scène. Penser la jeunesse et ses multiples représentations », Université de la Sorbonne, Paris, 14 janvier 2016

« Le stage en cours de formation post-bac, un entre-deux porteur de socialisation », colloque « Socialisations juvéniles, des espaces juvéniles en interactions », ESPE & Université de Cergy-Pontoise, site universitaire de Gennevilliers, 19-20 octobre 2015

« L’exercice du miroir : questionner son travail de sociologue du travail », session 5 du RT 25, 6ème Congrès de l’Association Française de Sociologie, « La sociologie une science contre nature ? », Université Versailles  Saint-Quentin en Yvelines, 1er juillet 2015

« L’évaluation des effets des stages : entre politique et interdisciplinarité », avec Julie Deville et Emmanuel Triby, colloque IDEP 2015 organisé par le LIPHA « L’(interdisciplinarité dans les études du politique », UPEC, 4-5 juin 2015

« Quelles négociations pour le travail des stagiaires ? », colloque du réseau Relations professionnells de l’Association Française de Sociologie organisé par le LEST « Comment le travail se négocie-t-il ? », Aix-Marseille Université, 28-29 mai 2015

« Un point de vue de chercheur sur les potentiels et les limites du stage », intervention aux Journées de l’AMUE « Les stages de la recherche à l’évaluation » du travail 2013, Maison des Universités, Paris, 13 mai 2015

« Flexibilité de l’emploi, intérim, stages, mutations du système d’emploi… Retour sur un parcours de recherches », journée d’étude « Chômage, sous-emploi et activité flexible », CPER 10 LLSH, Université d’Angers, 6 février 2015

« L’université enjointe de préparer l’insertion professionnelle : professionnalisation des futurs diplômés ou construction sociale de leur inemployabilité ? », conférence internationale « Les missions de l’Université : reconfigurations, articulations et contradictions », 4è colloque du RESUP, ENS de Lyon, 11-13 décembre 2014

« La légitimité et les modalités de l’action publique face aux mutations du contexte socioéconomique », intervention au séminaire de clôture de la Formation interne des contrôleurs du travail 2013, Institut national du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, Paris, 8-9 décembre 2014

« L’inemployabilité socialement construite des jeunes diplômés », colloque « L’employabilité et ses usages sociaux » organisé par le RT 25 de l’AFS avec le soutien du Largotec (UPEC), du CPN (Université d’Evry), du projet « Changing employment » du programme européen Marie Curie et du CEE, Créteil, 4-5 septembre 2014.

« Réflexion autour d’une enquête collective et interdisciplinaire sur les stages », colloque « Enquêtes collectives en sciences sociales, Maison des Sciences de l’Homme de Dijon, Dijon, 27 juin 2014.

« Intérim et stage, deux marges du salariat révélatrices des mutations du système d’emploi », communication aux XIVè Journées internationales de sociologie du travail « Les marges du travail et de l’emploi : formes, enjeux, processus », atelier  7 « Vécus et mobilité des statuts », Université Lille 1, 19 juin 2014.

« Transformation des normes et du fonctionnement du système d’emploi », séminaire anticipé du LIPHA (Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt – Paris-Est) organisé par le LARGOTEC et EEP, séance « Gouvernance de l’emploi », UPEC, 14 janvier 2014.

« L’évaluation des stages, un enjeu majeur face aux effets pervers de leur inflation dans les cursus d’enseignement supérieur », séminaire "Quelles évaluations pour quelles professionnalisations à l’université ?" organisé par le réseau Évaluation Formation Emploi (EFE), Université Toulouse 2 Le Mirail, Toulouse, 24-25 octobre 2013.

« La précarité et sa légitimation au cœur d’une domination économique et symbolique illustrée par les cas de l’intérim et des stages », session commune des RT 25 et 30 « Dominations, résistances, solidarités au travail et dans l’emploi », Vème congrès de l’Association française de sociologie « Les dominations », Université de Nantes, 2-5 septembre 2013.

« La place des stages dans la relation entre école et monde du travail », au symposium organisé par P. Champy-Remoussenard et J. Deville « La relation école-monde du travail étudiée sous l’angle des stages », congrès international de l’AREF (Actualité de la recherche en éducation et en formation), Université de Montpellier III, 29 août 2013.

« Le stage : un dispositif porteur de potentialités diverses et de risques sér.ieux », journées du Centre d’études de l’emploi (UR Marchés du travail, Entreprises, Trajectoires) « Jeunes et emploi », CEE, Noisy-le-Grand, 21 mars 2013.

« Gouvernance moralisatrice et servitude volontaire », colloque organisé par le Largotec et Espaces éthiques et politiques « L’État moralisateur », UPEC, 1er février 2013.

 

 

Activités scientifiques


Coordination du comité d’organisation du colloque IDEP 2015 « L’interdisciplinarité dans les études du politiques : oser les ponts, sortir des impasses » organisé par le Lipha avec le soutien du Lirtes (Upec), du Ceditec (Upec), de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, de la fédération TEPP (Travail, emploi, politiques publiques) et du réseau REGIMEN (Réseau d’étude sur la globalisation, la gouvernance internationale et les mutations de l’Etat et des nations), Créteil, 4 et 5 juin 2015

Membre du groupe de travail du CNIS (Conseil national de l'information statistique) « La diversité des formes d'emploi à l'épreuve de la statistique » (2015-2016)

Membre du comité d’organisation du colloque du RT 25 « L’employabilité et ses usages sociaux », 4-5 septembre 2014, Université de Créteil.

Responsable de la recherche « Le tutorat des stagiaires : le rôle des cadres en mutation ? La place du tutorat dans le travail des cadres face à la multiplication des stages » (convention Upec/Apec), 2012-2013.

Participation à l’étude sur « La Valorisation de l’engagement bénévole dans l’insertion professionnelle des jeunes » coordonnée par B. Barbusse, contrat de recherche avec le Laboratoire EPEE (Université d’Évry) et la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA), 2010.

Conception, organisation et animation du colloque international « La Gouvernance des stages en débat », avec B. Barbusse et V. de Briant, juin 2009-juin 2010.

Enquête sur les évolutions de l’intérim suite à la loi de 2005 autorisant les entreprises de travail temporaire à faire du placement en CDI et en CDD : « Quels changements la loi de 2005 induit-elle dans l’organisation des agences et leurs rapports avec les entreprises et avec les salariés ? », 2007-2009.

  

 

Responsabilités administratives 


Responsable du Master 2 de sociologie Paris Saclay, parcours « Ingénierie de la formation professionnelle » au département de sociologie de l'UFR SHS de L'université d'Evry.

Représentant du Master de sociologie de l'UFR SHS de L'université d'Evry.

 

 

Direction de thèses de sociologie dans le cadre du Centre Pierre Naville


« Les stages dans l’enseignement supérieur : quelles implications socio-économiques  pour les principaux acteurs ? », Sidi Oumar (2011-2016)

« La philanthropie et son impact sur le développement: cas de la Côte d'Ivoire », Kouassi Kofi (2016-2019), en co-tutelle avec le Pr. Paul Nda de l’Université d’Abidjan

« Entreprise, entrepreneuriat et innovation : enquête sur les PME innovantes en Algérie », Saifa Saïdani  

« L'enseignement professionnel : comparaisons entre la France et l'Algérie », Houria Hamza 

 

 

Enseignements


Au département de sociologie de l'UFR SHS de l’Université d'Evry-Val-d'Essonne (UEVE)

Cours en L1 : Economie 

Cours en L2 : Sociologie du système éducatif 

Cours en L3 : Relations formation-emploi

Cours en M1 : Sociologie contemporaine

Cours en M1 : Formation Emploi

Séminaire en M2 IFP : Les relations entre la formation et l'emploi

Séminaire en M2 IFP : Sociologie de l'emploi

Séminaire en M2 IFP : Gestion des ressources humaines

 

À la Faculté des Sciences de l’éducation, sciences sociales et Staps (SESS STAPS) de l’UPEC

Deux séminaires dans le parcours « Insertion formation » :

- « L’essor de l’intérim, une composante des mutations de l’insertion professionnelle et du système d’emploi »

- « Les effets attendus et observables des stages dans les cursus de l’enseignement supérieur aux prises avec sa mission d’insertion »

 

À l'Université Paris Est Marne-la-Vallée (UPEM)

Séminaire dans le M2 « Métiers du politique » : « L’emploi et les politiques de l'emploi »

 

Autres activités de formation

Préparation à l’épreuve de culture générale du Concours interne d’administrateurs territoriaux, Institut national spécialisé des études territoriales (INSET), Angers

Préparation à l’épreuve d’économie du travail du Concours interne d’inspecteur du travail, Institut national du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle (INTEFP), Marcy l’Étoile

Préparation à l’épreuve de culture générale des Concours d'accès à l'ENA et à l'INET, Institut d'Etudes politique (IEP), Strasbourg

 

Mise à jour : février 2016